Les critères d’évaluation d’un aspirateur-balai

25 janvier 2020 Les critères d’évaluation d’un aspirateur-balai

Les corvées n’ont jamais été aussi aisées, avec l’invention d’un aspirateur-balai. Non encombrant, facile à manier et léger, les avantages pleuvent depuis l’usage jusqu’au rangement. Conçu, sous diverses formes, on ne choisit pas ainsi son aspirateur-balai au hasard. Il faut évaluer s’il répond exactement à vos besoins de nettoyage, place alors à ces 5 paramètres en guise de critères d’évaluation.

L’autonomie : plus la maison est grande, plus cela doit durer

Le premier atout d’un aspirateur-balai est qu’il soit portatif. En échange des fils, il fonctionne par l’intermédiaire d’une batterie. Indiqués sur leur manuel, ils disposent d’une autonomie allant de 15 à 50 minutes. Le premier est alors à choisir en solution d’appoint de nettoyage ou retouche quotidienne, ou nettoyage des studios et le deuxième pour les vraies corvées des grandes maisons. Les batteries ont aussi quelques indications de performances en trois catégories. Le NiMh et NMC pour les batteries lourdes et plus d’autonomie. Puis Li-ion pour celles qui se rechargent rapidement et de haute qualité.

Puissance d’aspiration : à choisir en fonction de la nature du sol

Un aspirateur-balai performant est celui qui a plus de tension en termes de batteries. Cela peut aller de 12 à 24 Volt en fonction de l’appareil. La tension pourrait être synonyme de puissance c’est-à-dire plus c’est important, plus il aspire les poussières. On peut toutefois trouver des appareils qui indiquent des champs de réglage divers, celui-ci lui attribue une puissance nécessaire en fonction de la surface à nettoyer. Il y a entre autres la fonctionnalité normale dédiée aux sols en carrelages et parquet, puis celle turbo pour les tapis et moquettes.

La maniabilité : définis le confort d’utilisation

En général, l’aspirateur-balai a été conçu pour résoudre les lourdeurs des aspirateurs à traineau et les manuelles. L’aspirateur balai le plus pratique est ainsi celui plus léger ne dépassant pas les 4kg. La légèreté se démontre par ses côtés non encombrants, sa finesse et longueur. Il déjoue facilement les nettoyages sur les supports difficiles d’accès et évite le nettoyeur de se baisser fréquemment. Sa tête doit être suffisamment mobile pour que l’on ne danse pas en nettoyant ! Certaines ont même la faculté de se tenir debout seul, on parle d’aspirateur balai en position parking.

La présence des accessoires : véritables aides pour les nettoyages spécifiques

Plus la tête est complexe, plus le nettoyage est facile. Comme un véritable gadget, l’aspirateur-balai le plus intelligent est celui qui est muni de brosse motorisée exclusive au tapis et moquettes. En accompagnement, on note également la brosse rotative qui décolle facilement les poussières. Finalement, le suceur-long, souvent négligé mais qui est l’outil parfait pour atteindre les endroits difficiles d’accès.

Les éléments de conforts : réduire le son et les efforts de vidanges

En effet, un balai aspirateur ne doit pas dépasser les 80 dB de son. D’un autre côté, il doit vous faciliter la tâche en vous évitant de vider fréquemment le réservoir faut d’un qui soit petit.